Sélectionner une page

La semaine dernière, j’ai organisé avec quelques autres personnes une soirée d’inspiration : 5 talks et 2 moments artistiques pour explorer le lien entre citoyenneté et éducation. Cela m’a demandé beaucoup de travail, cela m’a donné aussi pas mal de stress mais c’était aussi une belle façon de travailler avec des personnes que je connaissais très peu. Cela m’a aussi procuré une belle respiration et m’a permis de faire belles rencontres !

photo CC Ian Schneider

On l’a fait parce c’était une opportunité pour l’équipe dans laquelle je suis qui construit un autre événement. On y a vu la possibilité d’ouvrir la scène, de donner la parole à plus de monde, de montrer plus d’initiative. Tout cela, c’est du bénévolat. Parfois on me demande pourquoi je m’investis autant dans quelque chose qui prend du temps et qui ne “rapporte pas”, sous-entendu d’argent. Parce que cela m’apporte autre chose, j’avais envie de revenir sur un de mes engagements bénévoles, celui avec lequel je m’investi sur des événements TEDx.

Photo CC Lorena Biret

L’historique

Cela fait maintenant quelques années que je suis impliquée sur les conférences TEDx. Je me rappellerai toujours la première à laquelle j’ai assistée, en 2011 à la Cité des Sciences. Il s’agissait du 1er TEDxParis Universités. Je me rappelle encore la claque de la découverte du design avec Dominique Sciamma, de la créativité avec Arthur Bodolec et de la fantastique personnalité d’Halim Madi. Je me rappelle aussi l’enthousiasme de l’équipe qui était parvenue à concrétiser cet événement. En sortant, je savais que cela ne s’arrêterai pas là pour moi. J’ai rejoint l’équipe TEDxParis Université l’année d’après pour contribuer moi aussi à la diffusion des Ideas worth spreading.

Apprendre et partager

En charge du programme et du contenu live durant 2 ans, j’ai eu la joie de faire monter sur scène en 2012 et 2013 des amis et personnes incroyables comme Francis Pisani, Eric van Den Broeke co-fondateur de Mutinerie, Christian Vanizette co-fondateur de Makesense, Thomas Landrain co-fondateur de La Paillasse, Damien van Achter et quelques autres aux côté d’étudiants qui eux aussi avait des idées qui méritaient d’être partagées. J’ai rencontré aussi dans l’équipe des personnalités formidables avec qui je suis aujourd’hui encore en contact.

Hormis les guidelines de la licence TEDx, cet événement, nous l’avons créé avec une envie commune, mais aussi nos compétences et personnalités respectives. Nous avons vécu une belle expérience, élargi nos savoirs et notre réseau. J’ai beaucoup appris, j’ai aussi beaucoup partagé avec l’équipe mais aussi avec le public.

Alors c’est vrai, pourquoi faire ça gratuitement ? Probablement pour l’environnement bienveillant, pour la collaboration, pour l’excitation de faire sortir quelque chose de terre avec l’objectif d’inspirer des gens etc. Parce que donner aux autres c’est important.

TEDx ChampsElyséesSalon Education

TEDxParis Universités n’existe plus pour diverses raisons. De mon côté, j’ai rejoint l’équipe TEDxChampsElyséesSalon Education l’année dernière à l’invitation de Béatrice Duboisset, pour retrouver une nouvelle équipe ainsi que cette atmosphère un peu excitante de la création d’un nouvel événement. Parce que j’avais besoin d’air aussi. Et parce que l’éducation est un sujet qui m’est cher malgré tout. Inclue dans la social media team, pilotée par des personnes de talent, j’ai essayé d’apporter moi aussi ma contribution. C’est avec joie mais aussi très honorée de la confiance qui m’était accordée que je poursuis l’aventure cette année, en tant que co-lead organizer aux côtés de Brice et Béatrice.

Photo CC Danielle MacInnes

L’ensemble des équipes TEDxChampsElysées… explore cette année le vivre ensemble. Un sujet qui me touche beaucoup. Que ce soit pour le TEDxChampsElysées Women (il reste des places ici) ou pour le TEDxChampsElysées Exils qui a eu lieu en juin dernier, chaque équipe tient à partager des visions inspirantes autour de cet axe fondamental. L’équipe éducation ne fera pas exception. C’est pourquoi d’ailleurs, quelques personnes de l’équipe Education ont répondu à la sollicitation de ESCP Europe pour l’organisation mercredi dernier de la soirée de clôture de l’Entrepreneurship Festival qui avait une thématique globale sur éducation & citoyenneté.

Education et citoyenneté

Autour des axes “Créer-S’engager-Transmettre” nous avons proposé au public de plonger au coeur de projets inspirants. Intégration des réfugiés par le français, interdisciplinarité pour repenser l’éducation, comment se forger une opinion, entreprendre pour détruire les préjugés ou encore savoir prendre du recul, ces formes d’engagement très diverses ont illuminé la salle comme autant de petites étincelles pour relier les mots éducation et citoyenneté.

Au fond la question qu’on se pose en filigrane, c’est peut-être : c’est quoi être un citoyen aujourd’hui, dans notre monde, et dans notre société (numérique, globale et interconnectée) ?

Le terme citoyen aujourd’hui est très utilisé dans le contexte politique actuel (les élections sont en vues) et il en est un peu dégradé puisqu’on ne se reconnaît plus vraiment dedans. Quand on parle de citoyen aujourd’hui, on pense aussi à nos vieux cours d’éducation civique. Là encore l’image n’est pas très actuelle et positive. Bien sûr, c’est à mettre aussi en balance avec des initiatives qui prônent ce que j’ai envie d’appeler les nouvelles citoyennetés, liées à une forme de réapropriation du rôle et de l’impact (forme de pouvoir ?) que chacun peut avoir dans la société. Mais pour moi aujourd’hui, cette réapropriation va de paire avec une nouvelle conscience de ce qui nous entoure. De notre environnement au sens large.

Ce qui m’intéresse en ce moment, c’est aussi le rôle que peut jouer l’éducation dans la réapropriation de ce pouvoir. Comment peut-on faire face aux changements que nous vivons ? Quelles sont nos armes ? Que devons-nous apprendre ? Par quoi cela se traduit-il ? Bien sûr, je ne parle pas que d’école et cela peut prendre plein de formes différentes. Je vais essayer d’explorer tout cela au cours des prochaines semaines.

N’hésitez pas à me partager vos réflexions ! 🙂