Sélectionner une page

Cette année, j’ai eu la chance de marquer le passage de la nouvelle année à la montagne, déconnectée, avec des amis, mon amoureux et mon chat.

J’angoissais beaucoup à l’idée de recevoir tous ces messages, de gens qu’on a pas vu depuis longtemps, qui ne savent rien de l’année qu’on a passé et qui, comme une fleur se rappellent à toi pour te souhaiter une “bonne année, pleine de bonnes choses”. Quelle hypocrisie non ?

J’angoissais aussi à l’idée de devoir en envoyer la même chose. Pour être polie, conventionnelle. Parce que ça se fait. Et puis j’ai décidé de ne rien envoyer ou dire, à part aux personnes très proches de moi. Les seules qui savent combien mon année à pu être belle ou pas. Les seules qui savent combien 2015 a été l’une des années les plus difficiles de ma vie. Avec le recul, je pense à tous ceux qui m’avaient souhaité une bonne année en janvier 2015. Ça partait d’un bon sentiment pourtant.

Où est le sens ?

Quand je vois le nombre de décès qui marque ce début d’année (et encore on ne parle que des gens connus), les terribles attentats à Istambul et Djakarta, et qu’en même temps, ma banque ou le magasin dans lequel je fais mes courses me souhaitent une bonne année, je me demande vraiment si cela a encore du sens.

Ce n’est pas parce que je n’ai pas envie de souhaiter une bonne année que je ne suis pas optimiste et désireuse que l’année soit bonne pour tout le monde. J’espère avant tout que chacun restera en bonne santé et profitera au maximum des gens qu’il aime. Pour ce qui est des belles choses ou des beaux projets, je ne peux aussi que souhaiter qu’ils soient récompensés par leur accomplissement. Car les belles choses n’arrivent jamais toutes seules.

Et si plutôt, on disait merci ?

Je suis tombée en rentrant sur le post de Lily qui disait pourquoi elle ne souhaiterait pas une bonne année. J’aurais bien aimé en écrire une bonne partie. Encore plus à la lumière de ce début d’année.

Pourquoi le passage à la nouvelle année ne pourrait-on pas plutôt être reconnaissant ? Dire merci aux gens qu’on a rencontré durant l’année, repenser à tous les moments joyeux et positifs, revenir sur les événements tristes et se souvenir parce que c’est important et aussi apprécier le temps qu’on a passé avec les gens qu’on aime.

C’est en tous cas ce que je ferai de mon côté.